Rassurer l’acheteur avec un papier officiel

Avant de mettre en vente un patrimoine immobilier, il est important de vérifier quelques critères pour concrétiser cette action. Ce diagnostic peut avoir ou non, une durée de validité.

Il est d’abord important de trouver un bon professionnel. Il faut que ce dernier se dote d’une assurance en responsabilité. La liste des experts est disponible chez un notaire ou des bureaux de certification. Les tarifs de ces spécialistes varient en fonction de leur emplacement géographique, la complexité du dossier, la taille, la concurrence dans la région. Il faut préparer aux environs de 100 euros par heure en général.

En effet, le diagnostic se fait sur 10 éléments. Le premier est le métrage ou le diagnostic de la loi Carrez, seulement dans le cas d’une copropriété. Ce document officialise ou justifie la superficie du lieu à mettre en vente sans tenir compte de certains détails comme les caves, parkings, cages d’escalier, cloisons, fenêtres et d’autres caractéristiques. Cela est important dans la mesure où sa validité est illimitée. Par contre, il est renouvelable. De deux, cela ne peut pas être renié par l’acheteur, parce que les mesures sont justes. Le second concerne le logement décent. Il s’agit de s’acquérir d’un certificat qui prouve que le patrimoine correspond aux normes de décence et de taille. Par exemple, le lieu doit avoir un point d’eau ou une fenêtre, la surface habitable doit être 9 m² au moins pour 2,20 m de hauteur.

Il y a aussi le DPE ou le diagnostic de performance énergétique. Il s’agit d’un classement de logement de A à G, par rapport à leur consommation énergétique. Sa validité est de 10 ans, et est l’affaire d’un ingénieur thermicien. Par l’occasion, l’étude touchera aussi les points à améliorer sur la maison pour qu’elle devienne énergivore. Le projet est éligible à l’éco-prêt.

Tout dépend de certaines choses pour le diagnostic

Si la résidence se trouve dans une zone à risque naturel et technologique, il est obligatoire de fournir un diagnostic dont la validité est de 6 mois. Dans le cas où la vente prend du temps, il est possible de refaire ce diagnostic gratuitement sur internet. Tous ces contrôles sont fait par une personne qualifiée ayant suivie une formation de diagnostiqueur immobilier complète comme ce site le propose.

Pour les maisons dont le permis de construire date d’avant le 1 er juillet 1997, il est obligatoire de prendre le dossier technique d’amiante ou DTA. Si vous voulez revendre un bien que vous avez acquis depuis peu, il est possible de récupérer l’ancien certificat. Le propriétaire est aussi tenu d’effectuer un constat des risques d’exposition au plomb qui dure un an, si la maison est construite avant 1949. Pour les habitations dans les zones géographiques à risque, il faut un certificat de Termites dont la validité est de 6 mois.

Les patrimoines immobiliers disposant d’une installation au gaz ou à l’électricité de plus de 15 ans nécessitent un diagnostic validé pour 3 ans sur le propos. Cela permet de vérifier la conformité des installations. Pareil pour l’assainissement autonome pour les bâtiments utilisant une fosse septique. Cela est obligatoire depuis janvier 2011. Le dernier constat est appelé DTI ou diagnostic technique immobilier. Il est propre aux domiciles mis en copropriété et qui sont construits 15 et plus. Pour plus de précisions se rendre sur le site officiel du service public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *