Rate this post

Une mission humanitaire nécessite une réelle volonté d’accepter les conditions de vie du projet. Une bonne préparation mentale, physique et financière doit être effectuée. Il est important de distinguer tourisme et volontariat. La réussite de la mission dépend des acteurs. Comment alors définir la bonne mission humanitaire pour soi ?

Choisir son projet

Pour commencer, il faut d’abord choisir un projet de volontariat. Ce choix doit se faire à partir des centres d’intérêt, des motivations, des compétences, mais surtout de son budget. Ensuite, la capacité linguistique est prise en compte également afin de faciliter les échanges avec les citoyens. Une présélection est alors faite à partir de cette liste.

Toujours dans le souci de bien choisir la mission humanitaire. Consulter les sites des ONG ou autres associations proposant un projet de volontariat doit être faite afin de concilier la présélection avec la réalité.

Différents domaines dans l’humanitaire

Après avoir effectué une présélection, voici quelques domaines d’intervention lors de la mission humanitaire : 

  • Programme santé : doter d’une formation en médecine, il s’agit de donner un coup de main aux centres de santé des villages
  • Programme éducation : avec un certificat ou diplôme adéquat, il s’agit de combiner les programmes extrascolaires avec le programme général
  • Programme de développement économique : il s’agit de participer à des projets de développement économique : création d’une coopérative, création d’une marque…
  • Programme environnement : participer à des actions de protection de l’environnement : reboisement, gestion des déchets, programme de protection animale…
  • Programme équipement : concerne l’établissement des besoins de la population en matière d’équipements, de mobilier, mais aussi sur la recherche de partenariat
  • Programme de développement territorial : il s’agit d’effectuer un diagnostic afin de bénéficier d’une aide annuelle.

Les domaines de volontariat sont très vastes. Il convient de bien choisir afin d’être motivé sur le terrain.

Mission humanitaire : choisir son pays

Les pays pauvres en voie de développement doivent être les priorités des volontaires. Ce sont plus particulièrement les pays de l’Afrique. Les pays dans ce continent sont habituellement la destination des projets d’aide. La destination peut également être guidée par le choix de la mission. Pour certaines associations, il est possible de choisir plusieurs destinations pour une durée de plusieurs mois. Le langage est également un facteur pour choisir son pays. Afin de faciliter l’échange, le langage doit être le plus clair possible.

Il ne faut pas oublier que partir en projet humanitaire comporte des frais. Les frais de participation par pays sont différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.