La 68ème Journée Mondiale des Lépreux était une occasion pour les acteurs dans la lutte contre la lèpre de mobiliser leurs bénévoles pour renforcer les actions de conscientisation. C’était aussi une occasion d’organiser une quête nationale de rue pour la poursuite du combat contre cette maladie. On peut constater pour 2021 que la maladie est presque oubliée en France, or que des millions de personnes souffrent terriblement dans plusieurs pays dont les DOM-TOM de France.

La lèpre est une maladie presque oubliée en France

En 2021, on peut constater que la maladie de la lèpre est passée aux oubliettes. En effet, la lèpre en France est éradiquée selon les centres de dépistages comme  La Pitié-Salpêtrière ou l’Institut Pasteur. L’évolution économique et l’accès généralisés aux systèmes médico-sociaux ont permis aux pays occidentaux de radier la lèpre. La majorité des personnes en France pensent que la lèpre qui est une maladie associée à la pauvreté n’est plus d’actualité. Or qu’elle ronge encore près de 3 millions de personne dans plusieurs pays pauvres où elle reste encore endémique. En effet, la lèpre a peu de chance de revenir en France qui est immunisés grâce à de meilleures conditions de vie et une alimentation suffisante en quantité et apport nutritif.  L’hygiène est globalement respectée et les espaces de vies aérés réduisant les chances  de prolifération de la maladie.

Les principaux acteurs de la lutte contre la lèpre, comme l’Ordre de Malte France font ainsi des sensibilisations des Français pour soutenir les actions auprès des pays pauvres. Ils font des collectes de fonds pour financer les activés de recherches et de prise en charge des malades. Et ces actions visent à atteindre l’objectif de la stratégie mondiale de lutte contre la lèpre 2021-2031 qui est « Vers zéro lèpre »

La France encore touché par la lèpre

Chaque année, c’est près de 200 000 nouveaux cas qui sont enregistrés dans le monde. Et moins d’une centaine de cas de lèpre a été recensé dans les DOM-TOM de France, notamment en Guyane et à Mayotte.  Ainsi, en parlant de la lèpre en France, c’est encore près de 250 personnes issues de ces régions qui sont touchées. Même si ce chiffre n’est pas encore préoccupant pour la majorité des gens, il faut se rappeler que c’est une maladie infectieuse qui peut se transmettre par des contacts étroits. Et la lèpre a une période d’incubation de 5 ans et peut être asymptomatique en 20 ans. Il faut ainsi soutenir les actions sociales comme les maraudes qui portent assistance à des personnes vivant dans la précarité et l’insalubrité, tels que les immigrés, pour éviter une éventuelle reprise de la maladie en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *